Pourquoi l’intégration d’une nouvelle recrue est-elle si importante dans les TPE et PME ?

Pourquoi l’intégration d’une nouvelle recrue est-elle si importante dans les TPE et PME ?

C’est la première impression qui compte !

Bien que personne ne conteste ce postulat, moins de 35% des entreprises ont mis en place un processus d’intégration.

Pourtant, les recruteurs professionnels affirment pourtant que l’intégration est une période cruciale pendant laquelle il faut donner envie au collaborateur de continuer à s’investir dans l’entreprise. Elle se limite bien souvent à des aspects techniques.

Les grands groupes ont bien compris l’enjeu de l’intégration comme l’Oréal qui considère « L’intégration est cruciale pour L’Oréal. C’est elle qui permet d’assurer la relève et de faire face aux défis de la mondialisation en accueillant la diversité des talents dont nous avons besoin… Une responsabilité de chaque instant qui incombe à tous. »

Ce qui n’est pas le cas de nombreuses TPE et PME pour lesquels l’intégration n’est pas formalisée au travers de process. Dans de telles conditions comment donner envie au collaborateur de rester ?

Dans cet article, je vous partage donc 3 raisons qui devraient vous faire changer d’avis quant à la nécessité de mettre en place l’intégration. 

Réduire le coût du recrutement

Lorsque le salarié nouvelle embauché quitte l’entreprise pendant sa période d’essai ou dans les 12 mois suivants son embauche, le recrutement est considéré comme raté.

A savoir que le coût d’un recrutement raté est entre 45 000 euros et 100 000 euros par collaborateur. 

A noter egalement que le cout d’une intégration raté est de 7000 euros par collaborateur.

Réussir ses recrutements

On parle souvent des erreurs de castings en recrutement mais trop peu de l’absence ou de la mauvaise intégration.

Les chiffres à connaitre :

  • Un nouvel employé sur cinq démissionne dans les 45 premiers jours SHRM, Reducing New Employee Turnover Among Emerging Adults
  • 1 cadre sur 3 aurait déjà démissionné dans les 6 mois suivant son embauche à cause d’une mauvaise intégration.
  • Etude Cadremploi : 85% des recrutés prennent la décision de rester au cours des 6 premiers mois.

Fidéliser ses collaborateurs

La rétention des collaborateurs est primordiale. Recruter c’est bien mais si les collaborateurs partent aussi vite qu’ils sont arrivés cela est compliqué.

Les chiffres à connaitre :

  • 45% des démissions ont lieu dans la première année.
  • Les employés qui suivent un programme d’intégration structuré ont 69% plus de chances de rester 3 ans ou plus dans l’entreprise BambooHR, What People Really Want from Onboarding.
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire